« Le ring »

Ring

L’internaute. Cet être étrange. Une fois lancé dans ce gigantesque espace de liberté qu’est le web, rien ne peut l’arrêter, pour le meilleur comme pour le pire. En témoigne les réactions aux articles de presse en ligne: un mélange de platitude et d’agressivité où l’anonymat confère à son auteur une impression de toute-puissance. Là, les réponses sonnent tel un uppercut: rendez-vous sur « le ring ».

Le Monde. Rubrique « économie ». A priori, rien ne laisserait soupçonner qu’une information de nature économique pourrait donner lieu à une effervescence de commentaires vitupérants. Et pourtant: il suffit d’un rien pour embraser la webosphère. Que ce soit un fervent défenseur de l’ultra-libéralisme ou un revenant du marxisme-léninisme, chacun souhaite imposer sa vision des choses, non débattre.

C’est bien là que le bât blesse: le commentaire n’est plus le lieu où l’on donne son point de vue sur le contenue journalistique que l’on apprécie ou non mais un endroit où l’on se fait le lobbyiste de sa propre cause: nombreux sont les internautes ne se donnant même pas la peine de proposer un avis sur l’article commenté en imposant un lien sur leur propre site internet ou tout autre dont ils souhaitent faire la promotion.

« Le ring », espace public et responsabilité

L’anonymat: sans doute le plus intéressant, dans la liberté qu’il procure, et dangereux, dans les limites qu’il n’impose pas, des spécificités du web. Sur  « le ring », cet anonymat laisse libre cour aux propos les plus extravagants des internautes. Il semblerait responsabilisant d’imposer une levée de l’anonymat pour les sites de presse en ligne, ce qui engendrerait sans doute une diminution de l’audience mais élèverait le débat.

De même qu’un journaliste s’inscrit dans la sphère de l’espace public, l’internaute qui commente son travail s’y trouve tout autant. Imposer aux sites une levée de l’anonymat n’est sans doute pas la solution comme l’a montré l' »affaire Twitter », c’est aux organes de presse eux-même de mener une réflexion sur la place de ces commentaires face à leurs contenus journalistiques.

Round: internaute VS journaliste

Dans ce combat de boxe, virant parfois au catch façon chaîne câblée, le journaliste se retrouve dans une position délicate: il ne dispose pas de la distance que lui permettait l’édition papier, son travail peut en permanence être directement analysé, critiqué, interrogé dans les moindres détails.

Alors, pour lui, tout l’intérêt réside dans le point de vue extérieur que peut lui apporter l’internaute, mais plus encore, dans le dialogue qui s’impose désormais. Impossible de ne pas répondre aux questionnements, si tant est qu’ils ne virent pas aux propos insultant.

La boxe n’est pas un combat à main-nue sans règle: même sur un ring, le boxeur n’est pas lâché librement face à un adversaire. Mais, si tout l’intérêt du boxeur est de s’imposer, celui de l’internaute face au journaliste devrait résider dans sa capacité à créer un espace d’échange, de compréhension. A mille lieux de l’uppercut.

Pour aller plus loin: Rémy le Champion (sous la direction de), Journalisme 2.0, La documentation Française, 2012

Publicités

2 réflexions sur “« Le ring »

  1. Oulah, totalement d’accord avec toi. Le lecteur n’est jamais tendre avec la plume. J’en ai déjà fait l’expérience il y’a de ça quelques mois. C’est assez impressionnant de passer de l’autre côté de la barrière. D’être la cible. D’être celui qui s’exprime. En effet, je n’ai jamais compris ce besoin d’agressivité qu’on les gens qui commentent. Est-ce l’anonymat ? Le fait de ne pas voir sa victime en face ? le fait de se sentir agressé par des propos qui ne sont pas les siens ? Est-ce tout simplement l’ordinateur qui énèrve ? Ou sommes-nous tout simplement dans un monde de fous furieux ? Je ne sais pas. Très bon article en tout cas mister Sam ;). A très vite j’espère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s