Revue de Presse #1: Snowden vu d’ailleurs

Image

  • États-Unis: « Ce que la NSA sait de vous », The New-York Times

Il est difficile de se forger une opinion sur les métadonnées de la NSA sans comprendre à quoi celle-ci se rapportent. « Métadonnées » suggère que ce sont des données de données: l’administration Obama a déployé beaucoup d’efforts pour rassurer les américains et leur prouver que ces métadonnées ne sont pas des informations privées, ces dernières bénéficiant de la protection du quatrième amendement.

  • Grande-Bretagne: « Les options de Snowden se réduisent après le rejet de sa demande d’asile en Russie », The Guardian

Les espoirs de trouver un refuge pour Snowden  face aux poursuites pesant contre lui aux États-Unis tendent à diminuer ce mardi, alors que, pays après pays, on s’oppose à accueillir cet hôte pesant.

Snowden a demandé l’asile politique à plus de 21 pays, selon WikiLeaks, toujours retranché dans l’aéroport Sheremetyevo de Moscou.

  • Algérie: « UE-USA, la crise de confiance », El Watan

Le torchon brûle entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique. Les révélations d’espionnage électronique ciblant plusieurs pays européens faites par Snowben, un ancien agent de la NSA (Agence nationale de sécurité américaine), qui se trouve bloqué depuis quelques jours au niveau de la zone internationale de l’aérogare de Moscou en attente d’une problématique terre d’asile, ont fait sortir les dirigeants de certaines capitales européennes de leurs gonds. Un geste inamical, d’autant plus mal ressenti par les Européens qu’il vient d’un Etat supposé être plus qu’un partenaire, un allié stratégique.

  • Russie: « Snowden, symbole de l’irritation générale », Ria Novosti

L’affaire Snowden montre une nouvelle fois à quel point le monde a changé et combien nous sommes loin, aujourd’hui, d’une époque pourtant pas si lointaine à l’échelle de la grande histoire. Avant, les espions des pays rivaux étaient les principaux belligérants dans l’éternel conflit entre services secrets. Les jeux à somme nulle et le « tressage » d’intrigues étaient dans l’ordre des choses. Bien sûr, tout cela n’a pas disparu mais passe quelque part au second plan et se transforme en routine intergouvernementale.

Une autre confrontation est maintenant sur le devant de la scène. A une autre époque, où serait allé Snowden avec ses révélations ? Très probablement en URSS pour proposer ses services au renseignement soviétique. Comme beaucoup d’enthousiastes, déçus par le monde occidental et croyant en l’avenir prospère du communisme. Et vice versa, les agents soviétiques « choisissaient la liberté » et vendaient leurs connaissances au bloc adverse.

  • Chine: « Espionnage de la NSA : le président français appelle à une position européenne commune », Xinhua

PARIS, 2 juillet (Xinhua) — Le président français François Hollande a exprimé mardi le souhait que l’Union européenne (UE) adopte une position « commune » à l’égard des allégations d’espionnage américain d’intérêts européens et français.

« Je pense qu’il est nécessaire que l’Europe ait une position coordonnée, commune, par rapport aux exigences que nous avons à formuler et aux explications que nous avons à demander », a-t-il indiqué à la presse, après un entretien avec son homologue lituanienne Dalia Grybauskaité.

Interrogé sur la demande d’asile qu’aurait adressé à la France l’informaticien et ancien employé de l’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, à l’origine de ce scandale, M. Hollande a indiqué « ne pas avoir reçu de demande particulière » de la part du « donneur d’alerte ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s