Chronique d’un provincial à Paris

Image

Arrivée à Montparnasse sous le cagnard. Boudiou, ce monde, je vais me perdre. Bon, faisons dans l’efficace: où est ma carte du métro? Pas dans le sac à dos apparement. Elle doit être au fond de la valise. Une lampe-torche, un thermos, ma brosse à dent, mon porte-clef diddl, la polaire pour le prochain séjour à la montagne. Putain, mais où est cette foutue carte? Bon, tant pis, je me débrouillerais. Il y aura bien une âme charitable pour m’orienter dans le métro. Trois escalators devant moi: lequel je prend?

Excusez-moi, m’sieur, je voudrais aller à la station Châtelet, je dois prendre quelle ligne? M’sieur? Tu pourrais au moins enlever ton casque connard. Ah, un plan sur le mur! Alors, Châtelet, Châtelet, Châtelet, je m’y perd avec toutes ces couleurs. Ligne…4, je suis sur le bon quai. « En raison d’un accident de personne, le trafic est interrompu entre les stations Porte d’Orléans et Réaumur Sébastopol. Veuillez-nous excuser pour la gêne occasionnée ».

Taxi! Taxi! Non mais l’autre quoi, il s’avance devant moi pour me piquer ma place. Tu t’es cru où quoi? C’est la fête du slip? Enfoiré! Ah, enfin un autre qui daigne s’arrêter. Emmenez-moi à Châtelet s’il vous plaît. On va mettre du temps pour y aller? quoi? une manif’ de Civitas en plein mois d’août contre le Mariage pour Tous alors qu’la loi est passée depuis des mois? ‘Sont vraiment cons ces parigots j’vous jure!

Salut Suzanne, salut Jean-Pierre! Quelle merde pour v’nir jusqu’ici. Au moins dans mon trou paumé, on est p’têt’ bloqué par des vaches, mais on met pas trois heures pour se déplacer. Bon, c’est pas tout mais je meure de faim. Devinez c’que j’vous ai rapporté? Un sauciflard d’chez notre Claude! Tu pensais qu’j’avais un cadavre dans la valise? Ahah, je vois qu’t’as pas perdu ton humour Jean-Pierre!

Trocadéro. Ce monde, ce monde! Je veux dire, ce tas de ferraille, moi j’en ai un max’ dans mes champs de maïs, ça s’appelle des pylones. C’est p’tête moins sexy que l’aut’ tour de m’sieur Eiffel, mais au moins, on fait pas la queue. Dis, Jean-Pierre, c’est quoi tout ces trucs qui volent au-dessus d’nous? Des oiseaux en plastoc’ que lancent les vendeurs à la sauvette? Décidément je comprend vraiment pas, c’te ville m’échappe. Ah, mes vaches me manquent!

Marais. Dis, Suzanne, c’est quoi tout ces jeunes avec des moustaches? Des hipst’quoi? Chez nous c’est les vioc’ qui la portent! Et ce monde, ce monde, pourquoi s’entasser sur des terrasses en face des bagnoles pour boire sa Kro’? Même le troquet d’la  Josée a plus de charme chez moi. Eh! T’as vu ça? Le mec d’en face a mis la main au cul d’un aut’ mec! C’est quoi ce quartier de fou? Chez nous, ces choses là, ça se dit pas, ça se fait au bois, non di diou!

Départ. Franchement, Jean-Pierre, Suzanne, j’sais pas c’que vous foutez ici. Croyez-moi, chez moi, on a p’têt’ pas la tour de m’sieur Eiffel mais on a l’clocher. Les parigots, ils ont pas inventé l’eau chaude! Puis merde, des yeux, c’est fait pour s’regarder pas pour utiliser son I’, oui son Iphone, merci pour l’aide Jean-Pierre.  En tout cas, vous s’rez toujours les bienvenue par chez moi, on s’prendra une cuite tous ensemble: on a p’têt’ pas leur « culture », mais au moins qu’est-ce qu’on s’marre!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s