Abécédaire de la complotite

Image

  • F comme franc-maçonnerie

On pourrait dire: il y en a marre. Chaque année, la presse ayant ses marronniers, Le Point, Le Nouvel Obs ou encore L’Express nous ressassent la même litanie. Franc-maçonnerie et pouvoir, les franc-maçons et la politique peut-on lire ici et là. On peut le dire: c’est l’overdose. Mais au fait franc-maçon, kezako? Une sorte de confrérie présente dans de nombreux pays, recrutant ses membres par cooptation et dont l’entrée se fait via un ensemble de rites. Il n’est pas rare d’entendre parler de complot « judéo-maçonnique » alors que les deux n’ont de fait rien à voir.

I comme illuminati

À la vue du symbole, on pourrait croire un groupe d’électro nouvellement sorti sur une compilation Kitsuné. Avec son triangle et son oeil, les illuminatis auraient de quoi verser dans le mysticisme. Pour les défenseurs de cette thèse conspirationiste, les illuminatis de Bavière, une société secrète allemande datant du dix-huitième siècle et influencée par les Lumières, aurait subsisté de siècles en siècles et dominerait le monde. Pour certains, les illuminatis serait derrière la révolution française et la mise en place du Nouvel Ordre Mondial depuis la chute du mur de Berlin. Pourquoi pas le régime syrien tant qu’on y est.

M comme Meyssan

Alors lui c’est un gourou, mais un vrai. Le pire, c’est qu’il s’y croit vraiment. Écrivain et fondateur du désormais fameux « réseau Voltaire », regroupant un ensemble de journalistes oeuvrant pour la « réinformation » comme ils l’appellent, il est surtout connu pour être l’auteur en 2002 de L’Effroyable Imposture. Best-seller traduit en 28 langue, il appuie la thèse d’un complot autour des attentats du 11 septembre 2001. Pour lui, les attentats auraient été perpétrés par le complexe militaro-industriel américain. L’avion aurait été lancé à vide sur les tours, commandés à même le sol par des militaires américains. Meyssan est utile en ce qu’il nous permet rire, encore et toujours: merci à lui, vraiment.

M comme Ménard

Triste destin pour quelqu’un pourtant censé. La sauce Dieudonné lui aurait-elle monté aux narines? Ancien directeur de Reporters Sans Frontières (RSF), le journaliste Robert Ménard fait un virage à 180 degrés lorsqu’il publie en 2011 Vive Le Pen! . À la fin de l’année dernière, il fonde Boulevard Voltaire, un site web d’information où se réunissent un ensemble d’éditorialistes se qualifiant volontiers de « réac ». Plus étonnant, en 2008, il devenait directeur général d’un centre pour la liberté de l’information à Doha au Qatar. Son fond de commerce actuel: voyez cette presse qui ne vous dit pas tout. Recette-miracle à l’heure d’une défiance grandissante envers le monde médiatique.

N comme négationnisme 

Remis au goût du jour par un d’un ex président iranien, il se fait parfois entendre dans la bouche d’un ex humoriste populaire français. Celui-là même qui eu le bon goût d’inviter sur la scène du Zénith de Paris l’éminent spécialiste de la question, j’ai nommé Robert Faurisson, fervent adepte du complot juif. Le négationnisme vise à démontrer le fait que la Shoah, les camps d’extermination de la Seconde Guerre Mondiale seraient pure invention.  Souffler, rire un bon coup, et allez, hop, une citation de Faurisson: « « Les prétendues « chambres à gaz » hitlériennes et le prétendu « génocide » des Juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière dont les principaux bénéficiaires sont l’État d’Israël et le sionisme international ».

P comme Protocole des Sages de Sion

Très facile à trouver dans un grand nombre de librairies de pays arabes, lui aussi est un best-seller, auquel on pourrait presque regretter de ne pas être les ayants droit vu ce que cela peut rapporter. Le Protocole des Sages de Sion est à la base un faux rédigé sur demande de la police secrète russe au début du vingtième siècle, se présentant comme un plan de conquête mondial que souhaiteraient mettre sur pied le complot juif. Le plus drôle pour la fin: les juifs se seraient alliés avec les francs-maçons afin de gagner en puissance. Allez, un bon coup de shaker et la prochaine on vous rajoute un coup d’illuminati.

S comme Soral

Complotite: il en est le symbole. Véritable star d’un web qui se veut anti-média, anti-système, anti-capitaliste, anti-sioniste. Anti-quoi? Le principal est d’être contre quelque chose. Alain Soral, ou le paradigme de l' »intellectuel » de comptoir, une jeunesse les pieds dans l’extrême-gauche, une attirance la droite extrême les années passant. Soral, le grand-mix (oui, le parralèle avec une compilation techno peut être vite fait): Chavez, antisémitisme, Marx, Ahmadinejad, Poutine, lutte des classes se côtoient sans soucis.  Le grand-mix, on pourrait aussi surnommer ainsi son site à l’audience rivalisant avec les grands médias: « égalité et réconciliation », comme pour faire se croiser droite et gauche. Comme dirait Philippe Manoeuvre, « la contre-culture, c’est rock! ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s