Chronique d’un stagiaire au Monde Diplomatique #2

Diplo

Il faut bien l’avouer, elle a pendant plusieurs jours monopolisé les conversations, faisant parfois naître des débats passionnés. La Syrie a immanquablement été à l’ordre du jour au sein de la rédaction du Monde Diplomatique. Alors quand, dans la nuit de lundi à mardi, Barack Obama annonce avoir réussi à passer un accord avec la Russie visant à la mise en place d’un contrôle international sur les armes chimiques, cela en a surpris plus d’un. Non que personne ne s’attendait à un renversement de situation de ce type mais une première entente russo-américaine autour de la question syrienne est plutôt surprenant.

S comme Syrie

Mardi matin, conférence de rédaction forcément monopolisée par la situation syrienne. Malgré tout, on commence par évoquer la présence des « Amis du Diplo », association regroupant des lecteurs réguliers du journal et qui participent de sa promotion, lors de la fête de l’Humanité qui se tient ce week-end. On en profite aussi pour signaler la stabilité des chiffres de vente du journal, dans un contexte où de nombreux médias sont confrontés à des difficultés financières d’importance.

Pour beaucoup de journalistes présents pendant la conférence de rédaction, l’attitude adoptée par Laurent Fabius durant la crise syrienne n’a pu mettre que « de l’huile sur le feu ». La proposition russe de dernière minute adoptée dans la nuit ne serait qu’un moyen pour la Syrie de se protéger. « C’est un moyen pour Obama d’éviter un vote de défiance des républicains , une stratégie d’impeachment » dit Serge Halimi, directeur de la rédaction du Diplo. Pour Alain Gresh, directeur-adjoint, « dans cette histoire, la France est forcément perdante, c’est pourquoi je pense qu’il faut le mettre en avant dans le journal ». Il lance l’hypothèse d’allers-retours en Iran afin de relancer une diplomatie plus active avec la Russie.

S comme Soral

La conférence de rédaction s’anime. « La Russie joue à se repositionner après l’humiliation » dit la journaliste Anne-Cécile Robert. Pour elle, dans le dossier syrien, il y aurait une ambiguité de la diplomatie israélienne. Se pose d’autre part la question de l’évolution de la position diplomatique française: pour Alain Gresh, Laurent Fabius a un point de vue qui se durcit vis-à-vis des autres ministres. « Y aurait-il un changement dans l’appareil diplomatique au quai d’Orsay? » se demande Anne-Cécile Robert.

Très vite la conversation dévie vers une analyse des évolutions du monde politique français. On s’étonne d’une presse de droite défendant la paix à tout prix face à des journaux de gauche défenseurs de l’interventionnisme. « Le Figaro est anti-guerre du fait de la présence de chrétiens d’Orient (…). Face à cela,une pétition est publié sur le site de Médiapart  appelant à une intervention en Syrie, où l’on retrouve les signatures d’anciens collaborateurs du Monde Diplomatique » dit Serge Halimi. Pour lui, même le Front-National en vient aujourd’hui à défendre une idéologie traditionnellement de gauche.

« Il y a de plus en plus un brouillage entre l’extrême-gauche et l’extrême-droite. Est-ce qu’Alain Soral en est en partie responsable? je me pose la question » poursuit-il. Dans la même veine, la rédactrice en chef Martine Bulard admet que « l’idée d’un complot juif trouve de plus en plus preneur dans les milieux d’extrême-gauche ». Serge Halimi se demande ensuite s’il ne serait pas intéressant de consacrer un article du journal à l’audience réel de Soral sur internet, en particulier de son site « Égalité et Réconciliation ». « Il est clair que le succès d’Alain Soral symbolise un moins grand encadrement des français par les partis politiques et les associations ». Sur ce, la conférence de rédaction se clot: l’évocation de Soral, aussi originale qu’elle puisse paraître, n’est sans-doute pas anodine. Affaire à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s